UPayCard : mon avis mitigé : explication

Le commerce en ligne prend des proportions assez vastes. Des millions de transactions ont lieu tous les jours sur Internet en termes d’achat et de vente. Petit à petit, tout le monde embarque.

Dans la danse depuis bien des années, je me suis tourné vers un autre site pour en comprendre le fonctionnement. C’est ainsi que j’ai découvert UPayCard. Je l’ai essayé, mais mon avis reste mitigé. Découvrez !

La naissance d’UPayCard

C’est en 2013 que naquit UPayCard, sur Internet. Le fournisseur de services financiers numériques et de moyen de paiement n’a donc que 6 ans de vie dans ce marché aussi vaste que concurrentiel que représente le marché des portefeuilles numériques. Cependant, UPayCard a très rapidement su conquérir le cœur de nombre de personnes.

Chose curieuse puisque généralement, les gens font de plus attention avec Internet lorsqu’il s’agit de données bancaires. J’ai fini par saisir la raison de cette rapide notoriété. En effet, UPayCard a bénéficié d’une forte expertise pour sa mise sur pied et pour son évolution sur le marché.

Les services offerts par UPayCard

UPayCard

Ils se déclinent en trois. Ce sont le portefeuille électronique, la carte de débit MasterCard et la carte prépayée. Ce qui inclut qu’avec UPayCard, vous pourrez effectuer des dépôts et des retraits, puis faire des opérations de virement de compte à compte. Ces services sont instantanés, rapides et efficaces.

Toutefois, j’ai un peu eu maille à partir avec l’exigibilité de documents prouvant l’identité de l’utilisateur. Pourquoi une telle condition alors qu’ils sont si nombreux, ces sites qui ne procèdent plus ainsi. En effet, la majorité maintenant se contente de demander à l’utilisateur une adresse et un mot de passe.

Lire aussi : o2Switch : plus ça avance et moins les services sont stables

La sécurité des données

sécurité des données

Il s’agit bien évidemment des données bancaires et des données personnelles des utilisateurs. Je me suis demandé si elles étaient réellement en sécurité puisqu’on demandait désormais de décliner son identité. J’ai été rassuré peu après avoir lu que UPayCard avait une autorisation de la banque de Grande-Bretagne.