Le fonctionnement d’un ethylotest

La réglementation du Code de la route en vigueur oblige tous les conducteurs à disposer en tout temps d’un éthylotest fonctionnel et conforme aux différentes normes de sécurité. Cette mesure a été prise dans le cadre de la lutte contre les morts sur la route. L’utilisation régulière de l’éthylotest est donc un moyen de prévention contre l’ivresse ou l’alcoolémie des conducteurs au volant. Comment fonctionne alors un éthylotest ?

Venez ici pour trouver l’éthylotest electronique le plus adapté à votre utilisation.

Composition de l’éthylotest

L’éthylotest chimique est différent de celui électronique. Dans leurs formes respectives, on retrouve toujours sur un éthylotest chimique les éléments suivants :

  • de par sa forme, il est composé d’une embouchure stérilisée reliée à un ballon en plastique qui est lui-même relié à un tube testeur

  • au sein du tube testeur se trouve une dose de dichromate de potassium, qui est de couleur jaune

C’est cette substance chimique qui sert à mesurer le taux d’alcool présent dans un organisme humain lors du test d’alcoolémie.

L’éthylotest électronique lui est composé :

  • d’un capteur (à la fois de pression et chimique)

  • de quelques boutons

  • d’un écran digital permettant d’afficher le taux d’alcoolémie

  • d’un embout (embouchure stérilisée)

Un éthylotest chimique à une durée de vie de 2 ans alors, que celui électronique dure plus longtemps et pour cela doit être soumis à des contrôles annuels pour en vérifier l’efficacité.

à Regarder aussi : L’arrosage automatique, est-ce écologique ?

La procédure de test

Un test ici peut être défini comme étant un contrôle biologique et/ou chimique permettant de recueillir des informations sur une personne. Le test d’alcoolémie est celui que l’on fait passer à quelqu’un afin d’identifier en chiffre sa consommation récente d’alcool ou tout simplement, de déterminer la teneur en alcool que contient son organisme.

C’est un test visant à protéger une personne de sa propre turpitude et des incidents malheureux auxquels il pourrait être sujet sous l’influence d’une certaine dose d’alcool. Le test d’alcoolémie doit se faire au moins une heure après la consommation de boissons alcoolisées (cocktails, liqueurs, etc.).

Aussi, un test ne peut-il être fait avant l’écoulement de ce délai minimum. Le test d’alcoolémie est simple à réaliser : la personne testée doit souffler sur l’embout de l’éthylotest qui va procéder à une évaluation en gramme de l’alcool présent à ce moment T dans son sang.

Selon qu’il s’agit d’un éthylotest chimique ou électronique, l’obtention du résultat est différente. En effet, lorsque l’éthylotest est chimique, le résultat est visuellement appréciable en termes de couleur : le dichromate de potassium contenu dans cet éthylotest passe du jaune au vert en présence de l’éthanol (nom chimique de l’alcool dit éthylique donc consommable), ce qui indique une très forte présence d’alcool dans le sang ou du moins un taux d’alcool supérieur à celui autorisé par la loi pour qu’une personne soit considérée comme étant toujours maitre de son corps et de ses actions.

S’agissant de l’éthylotest électronique, après avoir soufflé dans l’embout, le capteur de pression et celui chimique calcule le taux d’alcool de ladite personne et affiche sur l’écran digital de l’appareil le résultat qui va permettre de juger de son aptitude actuelle à se mettre au volant d’un véhicule.

à Regarder aussi : doctissimo