Dans quelles conditions acheter une paire d’enceintes monitoring ?

La tendance actuelle dans le domaine de la sonorisation est l’achat des enceintes monitoring. Tous les DJ et ingénieurs de son se précipitent pour se procurer ce matériel qui est une véritable révolution dans ce domaine. En effet, avec une enceinte monitoring, vous n’avez plus à vous plaindre de la qualité des sons.

Non seulement vous êtes satisfait avec une bonne réception, mais la répartition est bien équitable dans l’espace. Cependant, beaucoup d’entre vous ne savent pas que l’achat d’une paire d’enceintes monitoring doit être régi par certaines conditions.

Vous pouvez aussi, découvrir les enceintes Mackie CR3

C’est quoi une enceinte monitoring ?

Si vous n’avez jamais entendu parler de ce matériel, il faut donc savoir qu’une enceinte monitoring est simplement un appareil qui intervient dans le traitement des sons. D’abord, cet outil assure la retransmission intégrale de vos sons enregistrés. C’est-à-dire, lorsque vous décidez d’enregistrer un son, que ce soit vocal ou avec un instrument, cet enregistrement ne sera pas modifié lors de la restitution. Lorsque vous aurez décidé d’écouter cet enregistrement, vous l’aurez conformément à ce qui a été enregistré.

De même, si vous décidez de travailler ou de traiter cet enregistrement pour aboutir donc à un résultat, l’enceinte monitoring vous offre la possibilité de le faire. Cet appareil possède plusieurs fonctionnalités qui vous seront sans doute utiles. Avec cet équipement, vous pouvez donner une tonalité aiguë ou basse à un son. Vous pouvez également changer sa fréquence. Vous pouvez décider de sa rapidité comme de sa lenteur également. Il vous suffit de savoir manipuler cet appareil.

Se renseigner sur : Comment fabriquer un câble RCA ?

Les conditions pour l’achat d’une paire d’enceintes monitoring

On achète une paire d’enceintes monitoring lorsque l’on veut avoir et contrôler la directivité du son produit par l’appareil. La directivité est en réalité l’orientation de couverture que vous voulez donner à la répartition du son. Et cela ne pourrait se réaliser que lorsqu’il s’agit d’une paire d’enceintes. À cet effet, il existe plusieurs formes de directivités.

1- La directivité constante

Une enceinte de directivité constante à tendance à confiner le son émit dans un espace bien réduit. Cette forme de directivité est bien recommandée pour les évènements qui se déroulent dans un endroit bien déterminé et fermé. Le son produit par l’enceinte a une cible bien visible. Pour une telle directivité, la gestion du son est facile. L’image sonore du son est bien définie, mais le son n’est pas stable à l’écoute.

2- La directivité plurielle

Pour une telle directivité, le son est souvent enveloppant. Et si l’on utilise le terme enveloppant, cela voudra dire que le son à une large portée. C’est une directivité de son adaptée pour les grands évènements. Cette directivité est également compatible avec les parcs d’attractions ainsi que les grandes maisons. L’image sonore n’est pas du tout stable, car la répartition du son est aléatoire. Cette directivité n’est pas conseillée. La bande passante est souvent trop élevée.

3- La directivité croissante

C’est la directivité la plus connue. Puisque c’est celle qui est utilisée dans les studios et dans les boites de nuit. La réparation du son est homogène. La stabilité d’écoute dépend de l’angle de positionnement de l’enceinte. Une fois que le positionnement est bien fait, le système d’écoute est impeccable, quelle que soit la position du récepteur.