Contre quels risques êtes-vous couvert avec une assurance chien ?

La souscription à une assurance chien est devenue une tendance de plus en plus adoptée par de nombreux propriétaires d’animaux. De façon générale, le but est de protéger leur chien de nombreux risques qu’ils encourent notamment sur le plan sanitaire, mais aussi les risques qu’ils font courir à un tiers. La classification des risques couverts par une assurance chien se résume aux risques accident, maladie, décès et la responsabilité civile.

Pour voir toutes les assurances animaux de chez assuropoil

Le risque accident

Un chien vivant en zone urbaine est exposé à plus de risques d’accident. Au titre de ceux-ci, il y a le trafic. Un chien qui sort sans surveillance et traverse une route proche du domicile est susceptible de se faire renverser par un véhicule.

En zone rurale, même si les risques sont réduits, il en existe quand même. Les risques d’attaque d’animaux sauvages (morsure de serpent par exemple), bien que très rares, sont avérés. L’un comme l’autre un chien de chasse et un chien berger sont exposés à plus de risques d’accident qu’un animal sans fonction particulière.

Pour ce qui est du lieu de vie, le niveau de risque d’accident sera plus ou moins élevé en fonction de la présence d’objets ou de produits dangereux pour le chien. Trop d’appareils électroménagers (aspirateur, grille-pain, robot-mixer, etc.) dans une maison ou un appartement constitue un risque supplémentaire pour l’animal, notamment lorsque l’aménagement intérieur les rend facilement accessibles.

La page d’accueil de mon-assurance-chien.info vous expliquera comment choisir l’assurance adéquate pour votre animal

C’est aussi le cas lorsque les produits de ménage, pas bien rangés, restent à la portée des animaux. Vous pouvez vous retrouver avec un chien ayant avalé de l’eau de javel ou de la lessive. Vous pourrez souscrire à une assurance chien en fonction de l’un ou l’autre de ces facteurs.

Le risque maladie

Le risque maladie couvert par l’assurance chien s’entend de l’occurrence de maladies canines, liées ou non à la race de votre chien. En effet, certaines races de chien ont une santé naturellement fragile. C’est le cas des petits chiens comme le chihuahua ou des grands chiens comme le Dog allemand qui, l’un comme l’autre, peuvent voir leur espérance de vie nettement réduite en raison des risques cardiaques.

À l’instar de ces deux races, certains chiens encourent des risques sanitaires liés spécifiquement à leur race. Vous renseigner vous permettra d’évaluer le degré de la couverture maladie à apporter à votre animal.

Si votre animal ne se retrouve pas dans cette catégorie, il n’est toutefois pas à l’abri de maladies canines pathologiques propres aux chiens de façon générale (détresse respiratoire, malformation cardiaque congénitale, insuffisance rénale, etc.). Selon la gravité, certaines peuvent conduire à une hospitalisation, à une intervention chirurgicale ou pire, à un décès.

Le risque décès

Le risque décès peut être un résultat des deux autres risques. Un animal qui ne survit pas à un accident, une maladie ou encore une intervention chirurgicale est une immense perte qui ne peut être évaluée en valeur pécuniaire. Toutefois, une assurance décès, dans ces cas, peut vous faire profiter d’une indemnité pour compenser la perte affective.

A lire aussi : Sac à dos de voyage : comment le porter confortablement ?

La responsabilité civile

C’est une option à laquelle vous pouvez souscrire en sus aux autres risques susmentionnés et qui permet de couvrir les dommages causés à autrui par votre chien, que ce soit les dommages physiques (morsure) ou des dommages matériels (destruction d’objet de valeur).