Comment intégrer la couveuse sans perturber les poules ?

Très utiles et ayant déjà eu à faire leurs preuves, les couveuses ne sont plus à présenter à toute personne s’y connaissant un peu en élevage. Vous avez peut-être envie de vous en procurer ? Si oui, sachez que leur intégration est souvent un processus un peu délicat. Savez-vous comment vous devez vous y prendre pour bien vous en sortir ? Si la réponse à votre question est négative, nous vous expliquons de façon détaillée les différentes étapes à respecter.

Quels sont les différents types de couveuses ?

Généralement, les couveuses sont conçues avec du plastique et elles ont des tailles et des formes assez diversifiées. Avant d’en venir à l’intégration de votre couveuse, laissez nous vous en dire plus sur les couveuses en général. On en distingue trois différents types :

  • Les couveuses automatiques : les couveuses de ce type sont les plus performantes. Vous pouvez les utiliser pour la couvaison de centaines voire de milliers d’œufs. Ce n’est donc pas pour rien que les professionnels aiment si bien en faire usage. Très bien équipées, elles ne nécessitent pas beaucoup d’efforts de la part de leurs utilisateurs ;

  • Les couveuses semi-automatiques : assez pratiques, la contenance en œufs de ces couveuses va de 20 à 400 œufs. Elles sont pré-réglées ; pour en faire usage, vous n’aurez donc pas à trop vous déranger ;

  • Les couveuses manuelles : basiques et faciles à utiliser, les débutants l’apprécient particulièrement. Moins chères que tous les autres types, vous devrez toutefois retourner vos œufs à la main.

à Lire également : pouletcie

Comment procéder à l’intégration de votre couveuse ?

Si vous avez envie de vous assurer que l’intégration de votre couveuse se fasse sans aucun problème, vous devez savoir que certaines étapes sont à respecter. La première consiste à procéder au choix et à l’aménagement de la pièce qui aura à accueillir votre couveuse. Quand vous en aurez fini, installez la à présent.

Veillez à la mettre à l’abri des rayonnements du soleil. La température minimale devra être d’au moins 37,5 °C. Cette dernière variera en fait, en fonction du type de couveuse. Lorsqu’il s’agira par exemple d’un modèle doté d’une ventilation dynamique, la température devra être d’au moins 37,5°C.

à Lire également : Chauffage pour une piscine hors-sol : Présentation des meilleurs modèles

Par contre, lorsqu’il n’en aura pas, elle peut aller de 36°C à 45°C. Ce sera à vous même de vous conformer aux recommandations du fabricant en la matière. De même, contrôlez fréquemment la température qu’affichera votre thermomètre et n’hésitez pas à régler votre couveuse toujours selon les recommandations du fabricant.

Il est également important de déterminer le moment le mieux adapté dans la journée pour vous y prendre. Généralement, c’est la nuit qui est préférable. En effet, en ce moment, vos poules sont souvent en train de dormir. Vous pourrez donc être sûr qu’elles ne réagiront pas mal en la voyant. Veillez aussi à faire le moins de bruit possible.

Ainsi donc, si vous souhaitez intégrer une couveuse sans perturber la quiétude de vos poules, vous devez bien l’installer en choisissant le bon endroit et le bon moment de la journée.

Sources : autocouveuse.info