Chaussure de sécurité à la charge de qui ?

Le port des chaussures de sécurité est une obligation pour les travailleurs faisant carrière dans certains secteurs d’activités. Toutefois, il est nécessaire de se demander à qui revient la charge d’un tel équipement de travail. Est-ce à l’employeur ou au salarié ?

Un article supplémentaire pour vous aider dans vos recherches, https://www.laprovence.com/article/economie/5748247/delta-plus-protege-de-la-tete-aux-pieds.html

À l’employeur

Les chaussures de sécurité sont des équipements de travail individuel. Elles assurent la protection des travailleurs contre les brûlures, les perforations et autres risques qui pourraient émaner de leur domaine d’activité. Ces dernières sont régies par des lois établies par le Code du travail. D’après les lois établies par le Code du travail, la responsabilité revient à l’employeur de mettre à la disposition de son employé tout l’équipement nécessaire pour qu’il puisse travailler en sécurité. Au nombre de ces équipements figurent les équipements de protection individuelle : les chaussures de sécurité.

Dans l’article R4323-95 du Code du travail, il est stipulé que c’est à l’employeur de mettre à la disposition de ses employés en tant que besoin tous les équipements nécessaires pour leur protection individuelle. Il a également le devoir de fournir à ses travailleurs les vêtements adéquats lorsque le cadre de travail présente un caractère salissant ou insalubre. Ce dernier a non seulement l’obligation de fournir gratuitement à ses salariés les chaussures de sécurité, mais aussi, de s’assurer de leur bon fonctionnement.

L’employeur à l’obligation de fournir à tous ses employés qui travaillent sur un chantier gratuitement tout l’équipement dont ils ont besoin. Les chaussures que doit fournir l’entreprise ont l’obligation d’être appropriées et adaptées aux risques auxquels ils doivent faire face. Le port des chaussures par les salariés est une obligation surtout lorsque ceux-ci se trouvent dans une zone de travail à risque. À titre illustratif, on pourrait parler d’expositions à des produits chimiques, de chutes, de perforation.

Il doit aussi veiller à ce que celles-ci soient utilisées comme il se doit, réparées et si besoin, remplacées. Il a donc l’obligation d’inciter ses employés à l’entretien des chaussures au quotidien. Toutes les entreprises ont le devoir d’informer et d’instruire leurs employés sur l’utilisation des chaussures de sécurité.

à Lire aussi, Comment bien acheter son futur tricycle ?

Les employés intérimaires et temporaires

Pour ce qui est des employés temporaires, il est stipulé dans le Code du travail à travers l’article L1251-23 que c’est à l’entreprise pour laquelle ils travaillent de fournir l’équipement de protection dont ils ont besoin.

En ce qui concerne les employés intérimaires, c’est à l’agence d’intérim que revient la charge de fournir les équipements de sécurités. Ce n’est donc pas au salarié que revient la charge de se procurer les chaussures de sécurité. Toutefois, il a l’obligation de les porter sinon, il court le risque de se faire sanctionner. Dans certains cas, c’est à l’entreprise pour laquelle travaille l’intérimaire qui octroie à ce dernier une prime afin qu’il puisse se procurer une chaussure de sécurité propre à lui-même.

Si vous êtes un travailleur indépendant, c’est à vous que revient la charge de vous procurer vos chaussures de sécurité. N’oubliez surtout pas de faire un choix qui tienne compte des critères de choix d’une chaussure électrique.

Pour obtenir des informations supplémentaires n’hésitez pas à venir consulter nôtre comparatif sur, https://mes-chaussures-de-securite.info/